Entre rire et larme…"Battons-nous. Cherchons le beau, le vrai. Ayons enfin le courage des larmes. Et révérons la vie. Théodore Monod"

Météo mentale…

Je me demande comment se prénommait la femme de Noé…je veux dire…

…en ce jour anniversaire de la naissance de son si célèbre mari…si!si!  Une très ancienne encyclopédie, de la vraie Vie qu’elle est vraie, de celles dont on tourne les pages, en faisant un peu de bruit pour montrer qu’on est érudite, de celles des si attrayantes et  atypiques boutiques

 
sentant bon le mystère et la connaissance, de celles  des Libraires qui, nous connaissant, nous conseillent, nous font partager leurs coups de cœurs, prennent le temps de refaire le monde des Écrivains avec vous, nous l’enseigne.

Une brume conquérante…Une pluie dense, ininterrompue… Son Arche serait la bienvenue. 

Le temps…Du temps…

Du temps…luxe suprême quoi qu’il en soit.

Une brume conquérante…Une pluie dense ininterrompue…


De liens en liens, mais pas tant que cela, des retours, des départs, des nouvelles pas toujours bien turquoises…rien de surprenant, vieux souvenirs des familles de rêve dans les livres comme dans les films et choc brutal de la réalité forcément plus abrupte.

Une brume conquérante…Une pluie dense ininterrompue…

Une société qui se dessine dont vous avez peur…vous n’aimez pas les meutes, vous ne comprenez pas la vengeance, et moins encore la tranquille assurance de ceux qui jugent sans savoir ni chercher à comprendre.

Une brume conquérante…Une pluie dense ininterrompue…

Sale ambiance un peu trop souvent, un peu trop régulièrement. Des jugements à l’emporte-pièce. Des cris de haine qui ne prennent plus la peine de se déguiser. Des justiciers en puissance…Un automne plus du tout poétique…

Une brume conquérante…Une pluie dense ininterrompue…

Du temps…pour rester une incorrigible optimiste lorsqu’il s’agit de l’humanité.

Du temps…pour continuer à croire que les promesses ne devraient pas s’éteindre.

Du temps…pour trouver au jour le jour tellement de lumières, de sourires, de merveilles entrevues, de partages si généreux entre inconnus (ou pas) ayant en commun seulement les mêmes difficultés, les mêmes joies, les mêmes engagements, les mêmes passions, de belles rencontres du quotidien, de petits plaisirs sans prix, de bonheurs palpables…

Du temps…pour une nouvelle ère peut-être. Juste en paix.

Du temps…pour se mettre à distance…

Du temps…pour quelques réflexions sans importance d’un jour de tempête sous un crâne…

Du temps…pour quelques digressions dérisoires…

Du temps…pour cet humour libérateur…

Du temps…pour continuer à se poser des questions existentielles et capitales comme celle-ci :

Je me demande comment se prénommait la femme de Noé ?

Une célèbre Encyclopédie virtuelle de renom, de pas la vraie Vie, sans petites boutiques, qui pourtant battrait de l’aile !oups! Je veux dire dont les feuilles ne prolifèrent pas/plus, nous prévient son créateur ;  nous informe : La Genèse ne donne pas le nom de la femme de Noé. Le Livre des Jubilés l’appelle Emzara, des écrits apocryphes chrétiens l’identifient à Haykêl, descendante d’Hénoch, des midrashim (la Genèse Rabba et le Sefer haYashar) à Naamah, fille de Lamech et de Tsillah (pour le premier), fille d’Hénoch, l’arrière-grand-père de Noé (pour le second)

 Noé a vécu environ 950 ans 

Et personne ne connaît le prénom de son épouse

En ce jour anniversaire de sa naissance (6 novembre 2948 avant Jésus Christ) . Celle de Noé !Voyons! Pas celle de son épouse. Ça tout le monde s’en contrefiche autant qu’un sac de riz tombant en Chine !

 Tristan, tu le sais, Toi ?

Vous le savez, Vous ?

 S’il vous plaît, dites-moi…qu’enfin je sache!

 Du temps…si vous en avez pour cliquer…cette histoire pas historique :  http://www.cheztom.com/humour-l-arche-de-noe-dieu-administration-humour273_11.html

 
Une brume conquérante…Une pluie dense, ininterrompue…

Un temps que j’aime


Publicités

L’ampleur de la tâche…je veux dire… partie mais pas encore arrivée…je veux dire pas à pas…je veux dire c’est la symphonie du vide

L’ampleur de la tâche

Je ne sais par ou commencer…j’ai beau tourner en rond entre les murs, qui pourtant me plaisent assez, de cet endroit tellement nouveau.

Je ne comprends pas grand-chose...en même temps je ne cherche pas vraiment à…!

Si je ne fais pas attention, les parois vont se rapprocher et m’engloutir

je me sens cernée de toutes parts..
mon ignorance me fait frissonner…

…je me dis qu’il est grand temps de reprendre mon souffle…d’arrêter d’enfiler des petits pois…une occupation comme une autre vous me direz! je vous le concède à défaut de jolies perles de Tahiti.

Des « ailleurs » m’ont happé¤...La vie est un perpétuel changement, une adaptation permanente, une évolution avec un peu (beaucoup!) de chance aussi!

A petits pas je flâne,
je musarde, mes pensées s’égarent. Je rêve

Il faut que je tire la bonne chevillette
telles ces bobinettes…trop d’idées qui s’enchevêtrent…

En attendant ce génie qui ne saurait tarder, je m’abandonne à ma lecture…qui m’entraîne vers…




Telle Alice…

De pas hésitants, en pas décidés, en pas conquérants…

J’ai franchi le pas

J’ai traversé

Suis passée de l’autre côté du miroir…

Que vais-je y trouver ?

Vous,

Qu’est-ce que vous y avez trouvé ?


ma p’tite humeurmétéo Pâqueschmardesque…je veux dire…relativité…je squatte…je partage si vous aimez…

ma p’tite humeurmétéo Pâqueschmardesque…

 Rien de nouveau sous….ou sur mon manque d’ordi….alors je reprends (presque) mon message d’hier. En attendant de tout désinstaller et réinstaller la semaine prochaine…

 

 NON je ne vous oublie pas! mais grrr internet, disque dur, comme moi, un peu….heu…âgé, usé, bon à remplacer…je profite de l’ordi d’amis pour un petit message et vous laisser ce petit bouquet confectionné pour vous ! SI! tous et toutes en pensant que vous allez bien…le mieux possible

 pour le café, le thé, ou ce que vous voulez!…ce gâteau, j’espère réussi et bon, si vous aimez on partage…

je vous attends ?

Que cette Fête vous soit douce et le Printemps pas trop frileux…

 

Tout est lumière, tout est joie.
L’araignée au pied diligent
Attache aux tulipes de soie
Les rondes dentelles d’argent.
La frissonnante libellule
Mire les globes de ses yeux
Dans l’étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux.

La rose semble, rajeunie,
S’accoupler au bouton vermeil
L’oiseau chante plein d’harmonie
Dans les rameaux pleins de soleil.
Sous les bois, où tout bruit s’émousse,
Le faon craintif joue en rêvant :
Dans les verts écrins de la mousse,
Luit le scarabée, or vivant.
La lune au jour est tiède et pâle
Comme un joyeux convalescent;
Tendre, elle ouvre ses yeux d’opale
D’où la douceur du ciel descend !
Tout vit et se pose avec grâce,
Le rayon sur le seuil ouvert,
L’ombre qui fuit sur l’eau qui passe,
Le ciel bleu sur le coteau vert !
La plaine brille, heureuse et pure;
Le bois jase ; l’herbe fleurit.
Homme ! ne crains rien ! la nature
Sait le grand secret, et sourit.

Victor Hugo

un joli poème de circonstance je trouve…comme dans beaucoup de fête religieuse le païen s’y mêle…

J’vous ai apporté des fleurs, c’est périssable! mais les bonbons chocolats vous en aurez plein…
 
A très vite de vous lire chez vous….kiso kiso kiso pour vous toutes et tous

Rattrapage….je veux dire j’ai du retard…je veux dire pécore ou pas pécore ?

 

Bah oui j’suis en r’tard…pour m’informer des infos ! Oui j’sais vous zaller dire pour tout ! pour mes billets, pour les coms sur les vôtres ! Bon j’ai l’privilège de l’âge,vous devez me l’accorder ziouplaît, pace que « Il n’est pas donné à tout le monde de vieillir.! »** et zaussi paceque « Seuls les anciens peuvent rêver d’autres avenirs. »* et rêver à d’autres avenirs….est-ce encore possible ? OUI et pas que pour les anciens, heureusement! (* Ronald Creagh)

Bon j’plaisante, quoique pas sur tout, mais j’préfère paceque les zinfos !!! des fois j’m’demande si j’dois m’informer ? paceque LA l’ignorance de ce genre d’infos ! Enfin pendant c’temps j’m’interroge pas sur les VRAIS problèmes de ce monde…qui tourne si rond…et pis j’m’dis que j’ n’ai pour inspiration que le besoin de ridiculiser, non vraiment j’ai aucune classe en plus d’être fainéante, méchante, et zen passe…

Et pis pendant que Nôôtre président de Tous ( ? ah bon ?) les Français s’promène dans toute nôôte beau pays pour nous présenter ses bons vœux  les plus sincères… « facile » d’le prendre en traître. Bah oui et zai pas zenvie de me mettre la rate au court bouillon (coucouPapa !)

   « Mourir c’est pas facile »

C’est ce qu’a dit (zenfin pas q’ça !)Nicolas Sarkozy en présentant ses vœux auX personnelS du monde de la santé….à perpignan – zai vu la vidéo sur elysee.fr, mais comme plus visionnable ? : .  http://www.youtube.com/watch?v=Lt_Eqy3ACCo

Bon à mon avis cela voulait dire qu’il n’y aurait pas un écu (oups !pardon !j’me crois au temps d’la monarchie) pour aider qui que ce soit…dans le domaine de la santé, bon j’crois dans tous les domaines…se faire soigner devient de moins en moins facile en France, mais mourir de plus en plus facile, alors ? Non ?

Et au fait « pas un euro pour aider qui que ce soit » ? Mais et les banques ?  Ah oui mais là il s’agissait de les  sauver,  pas de les aider, justement paceque mourir c’est pas facile pour les banques…aussi!!.

Enfin d’après les observateurs/commentateurs hautement compétents, zy paraît qu’c’est la phrase du siècle ! sur qu’c’est vrai pisceque des ptits malins en ont même créé un t-shirt ! Bon zai pas trouvé qui sont ces p’tits malins futés !vont devenir riches, les bénéfices seront reversés à des « bonnes œuvres » suis sûre ! Pas possible autrement ! 

Bon allez zarrête de pérorer en grommelant et aussi paceque…. et j’vais m’élever…quoi vous m’dîtes ? Sais pas, mes neurones, mon zintelligence, ma morale, mon âme…

Ah zuste avant d’m’élever, une autre new, le scoop du siècle, si !si !

Grosse frayeur chez Weight Watchers : comment ils disent déjà ? Nouveau programme : oubliez vos mauvaises expériences de perte de poids, et en suède comme mauvaises expériences….

 Une de leur spécialité LA PATTE MOLLE

« Le plancher d’un centre d’amaigrissement suédois s’est effondré sous un groupe de vingt personnes venues contrôler leur perte de poids. “Tout d’un coup, on a entendu un bruit énorme, on aurait dit un tremblement de terre”, a raconté l’une d’elles au Smålandsposten. La première frayeur passée, les participants ont récupéré leurs balances et se sont pesés dans un couloir. La clinique Weight Watchers ne déplore aucun blessé, rapporte le site suédois The Local. »

Vous voyez que mourir ça peut être facile, suffit d’être là ou il ne faut pas, à la mauvaise l’heure ….partout dans le monde…et en ce moment mourir dans notre monde qui tourne si rond c’est si facile…

Zé vous savez d’où quelle vient cette super info du siècle ?

Zé bien envie de vous laisser chercher

Bon zallez j’uis bonne fille en vrai de vrai dans la vraie vie, alors j’vous l’dis, si vous me dites si vous aviez trouvé d’acc ? J’compte sur vous ?

  Hebdo n° 1003

C’EST PAS LE POMPON CA ?

Juré promis craché zarrêête de faire la hara-kiri zou alors va falloir qu’j’me fasse comme un p’tit Jigai et pis

www.abrutishirt.com

Bon, allez

C’est dimanche

C’est Elévation

   

<object width= »425″ height= »344″><param name= »movie » value= »http://www.youtube.com/v/SULTMVGCYaA&hl=fr_FR&fs=1& »></param><param name= »allowFullScreen » value= »true »></param><param name= »allowscriptaccess » value= »always »></param><embed src= »http://www.youtube.com/v/SULTMVGCYaA&hl=fr_FR&fs=1& » type= »application/x-shockwave-flash » allowscriptaccess= »always » allowfullscreen= »true » width= »425″ height= »344″></embed></object>


Enfin la VRAIE carte de Voeu……

 

 
 
 
Elle commence….
 
Mais voilà elle n’a que 365 jours et tant
d’Attentes à réaliser
de Désirs à combler
de Conflits à régler…
 
"Pour soulever un poids si lourd,
Sisyphe , il faudrait ton courage !
Bien qu’on ait du cœur à l’ouvrage,
L’Art est long et le Temps est court."
le guignon-Charles Baudelaire-
 
Mais je pense qu’ il n’est pas d’espoir qui puisse être vain,
Surtout lorsqu’il est partagé par autant d’humains.
Retrouvons-nous sur le même chemin
Unis et volontaires pour construire demain
Afin que nos espérances ne fleurissent pas qu’un seul jour
Et que nos jours ne ressemblent pas à des pages blanches
L’espoir n’est pas si loin que ça en définitive, il y a quand même un contre-pouvoir en France.
 
Alors que cette nouvelle année qui commence soit Belle et Rebelle….
    
 
 
 
Un colosse aux pieds d’argile surveille la frontière
Des gosses aux mains fragiles jouent avec la poussière
Des veuves aux longs doigts fébriles distillent le thé
Un vieillard au regard tranquille sort de la fumée
C’est la grande marée, la grande marée, la grande marée
La grande marée, la grande marée, la grande marée
Un roi perclus de solitude sur son trône dérisoire
Un café, une pendule, un bout de trottoir
Un réveil sinistre et drôle sur l’épaule d’un ouvrier
Qui s’en va au bout du môle, vers l’éternité
C’est la grande marée, la grande marée, la grande marée
La grande marée, la grande marée, la grande marée
Les enfants qui jouent à l’ombre des matraques
Le temps qu’il fait, six mois de prison à Maniac
Une étoile est tombée dans ma guitare
Si j’étais croyant, ce serait un don du ciel
C’est la grande marée, la grande marée, la grande marée
La grande marée, la grande marée, la grande marée
Les rues n’ont plus de recoins, plus d’angles morts
Ça facilite les rapports de force
Il n’y a plus d’amoureux, plus de bancs publics
Nous sommes éternellement bronzés
Notre vocabulaire est réduit à 50 mots
Nous branchons nos sexes dans le secteur
Et nos spermatozoïdes sont calibrés et placés dans des banques
Ils servent de monnaie d’échange aux eunuques qui nous gouvernent

Notre société d’abondance fait merveille, il n’y a plus qu’une classe
Quoiqu’en y réfléchissant bien il y en a une autre
Mais il est déconseillé de réfléchir
Nous ne faisons plus jamais l’amour, sauf de temps en temps
Avec les gardiens qui nous surveillent
Le mien est frigide
C’est la grande marée, la grande marée, la grande marée
La grande marée, la grande marée, la grande marée

 

 

 


A part ça….c’est aussi en France

 
"La chose rouge était encore là, dressée…
La place était presque déserte. " Ah, tu es contente, bête assoiffée de sang ! Ah, tu as eu ta ration de chair fraîche ! " lui lança Victor Hugo. Il eut l’impression d’entendre la guillotine ricaner. Tu ris ! Tu ricanes ! Mais tu ne riras pas toujours ! Moi, Victor Hugo, je te le dis, je te lance un défi ! Je serai ton pire ennemi ! Partout où je pourrai je chercherai à t’abattre !
Tu es la honte de l’humanité et j’aurai ta peau ! ""

 

 
 
Est-il encore possible aujourd’hui, en France, de polémiquer sur "l’utilité de la peine de mort" ?
 
Je pensais que tout cela était, heureusement, loin derrière nous…je dis bien "polémiquer" dans une émission de divertissements .
 
Il semble bien, hélas, que oui ! même dans l’émission de divertissements : "On n’est pas couché" du samedi 12 septembre 2009 !
 
Sur la l’intervention de Samuel Benchetrit, je ne pense pas que ses NON-arguments et son "y a pas à discuter"  fassent,  puisque besoin en est encore, reculer les adversaires de l’abolition.
 
Peut-être est-il inutile et dommageable d’en parler ?
Je ne le pense pas vraiment.
 
      
 
 
Et à part ça, ça vous fait quoi ?
Que la Direction Départementale de la Sûreté Publique (Essonne) ait mis à disposition des citoyens une adresse e-mail pour dénoncer les infractions dont ils ont connaissance, avec invitation à joindre photos et vidéos pouvant servir de preuve. Confidentialité garantie précise l’affichette reproduite ci-contre. 
 
Le retour de la délation par e-mails ?
Un constat d’échec ?
Les conséquences de la suppression de la police de proximité ?
Délation ? Dénonciation ?
 
L’appel à « aider la police nationale » diffusé aux habitants divise syndicats, élus et jusque dans les rangs de l’UMP.

 

Il a failli attendre…….

Il était si impatient  d’annoncer la bonne nouvelle.Le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, dans son bureau en pleine réfection, rue de Valois. Crédits photo : J.Paul GUILLOTEAU/EXPRESS-REA  

 
Et A part ça
 
Ca vous fait quoi de voir disparaitre le secrétariat d’Etat aux droits de l’Homme, 2 ans après sa création?

 

Ca vous fait quoi d’être (presque) sur de la réponse: "Y aura-t-il 10% de chômeurs à Noël ?"
info.france2.fr/economie/…

Ca vous fait quoi la faim dans le Monde ? 

Action Contre la Faim

c

 
Après tout cela un peu de suave douceur…..
 
Elodie Ruillier sera en concert le 30 juin au Zèbre de Belleville mardi 30 juin 2009, à 20h30


Respect….?

je transmets…………..
 
On ignore tout l’association “bonux” du ministère de l’Immigration qui vient d’emporter le lot d’outre-mer, hormis qu’elle est dirigée par des personnes proches de l’UMP.

Doit-on en déduire que le collectif Respect est une coquille aussi vide que son site internet ?

Mais non, mais non.

La preuve :

  • en 2006 le collectif a reçu une subvention de 28 700 euros.

On trouve le montant de la subvention allouée en 2006, dans ce document budgétaire de 2008 “jaune – liste des associations ayant reçu une subvention“, p.304 (en PDF ou accessible ici – les subventions versées en 2007 et 2008 n’ont pas encore été publiées).

“Programme: 104
Accueil des étrangers et intégration

449694108
Collectif respect (75018) 28.700

Ce programme 104 (intégration et nationalité) ainsi que le programme 303 (asile immigration) ont été rattachés au ministère de l’Immigration en 2007 lors de la création du M3IN. Il relevait avant du ministère des Affaires sociales (DPM).

  • Quelques années auparavant l’association bonux recevait une subvention du ministère… du commerce et de l’artisanat (de 5000 € en 2004. Voir en PDF ce jaune de l’année 2006, p. 164).

Mentionnons qu’en 2006, la Cimade a reçu 38 000 euros de subventions du ministère. Elle justifie de ses activités (voir le rapport 2007) et a fait l’objet d’un rapport favorable de l’IGAS en 2007.

France terre d’asile a reçu du ministère 612.227 euros principalement sur ses activités dans le domaine de l’asile. Elle publie également ses rapports d’activité .

A titre de comparaison, le Gisti (qui n’a pas été candidat au marché de la rétention) a perçu 30 000 euros de la direction de la population et des migrations (DPM) du ministère. Ses bilans d’activité depuis 1997 sont librement accessibles en ligne. Il a fait l’objet d’un rapport très favorable de la Cour des comptes .

Qu’en est-il du collectif Respect? De sa connaissance du droit des étrangers ultramarin? de ses connaissances juridiques?

Ah si! Il a une très belle page de présentation internet avec un drapeau bleu-blanc-rouge au milieu du “E” de Respect.

Mais on n’y trouve même pas une Marseillaise chantée pleurée par des sans-papiers en instance d’éloignement dans un centre de rétention d’outre-mer…

—  –

Rappelons les informations de Combats pour les droits de l’homme du 22 octobre 2008

  • Le collectif Respect a été créé en 2002, à la suite du match de football France-Algérie d’octobre 2001 au cours duquel La Marseillaise avait été sifflée (source acrimed).
  • Frédéric Bard, ancien président du collectif, est chargé de mission au… ministère de l’Immigration en 2008. Il a représenté le ministère comme expert dans deux colloques internationaux (voir notre billet du 22 octobre 2008 dans lequel l’information a été révélée avant d’être confirmée par le ministère auprès de plusieurs journalistes).
  • Il était en 2003 dans la même section de l’UMP que P. Stéfanini, secrétaire général de ce ministère (en PDF ).

Ajouts:

  • L’association était présidée par Frédéric Bard jusqu’en janvier 2008.

Il répond à une journaliste de l’Humanité du 11 avril 2009 :

« “Je ne suis plus président depuis que je travaille au ministère”, répondait-il hier au téléphone, visiblement gêné ».

Chargé de communication du collectif “Respect”, Didier Mouliom confirme que Frédéric Bard a « appartenu à l’UMP », mais qu’« il a démissionné du collectif au début de l’année 2008 » (article de Carine Fouteau dans Médiapart en octobre 2008)

  • Maryse Lechesne, actuelle coordinatrice du collectif, se situe également dans la mouvance UMP. Elle figurait sur la liste UMP d’Île-de-France conduite par Jean-François Copé aux élections régionales de mars 2004. Et, outre ses responsabilités au sein du collectif Respect, elle est vice-présidente de l’association Vivent les femmes dont la présidente figurait au titre du parti radical (de Jean-Louis Borloo) sur la liste UMP du 14ème arrondissement de Paris, pour les élections municipales de 2008 (Le site de l’association Vivent les femmes : http://viventlesfemmes.typepad.fr/, son blog http://alicepanetta.free.fr/accueil.html. Information LDH Toulon)

Maryse Lechesne revendique « le lien avec la droite en général », ajoutant : « Oui, c’est vrai, il y a chez nous des gens de droite, mais aussi des gens de gauche. On a même un communiste ».

  • Maryse Lechesne affirme : « Nous sommes sur le terrain depuis plusieurs années, même si on ne nous connaît pas trop. Nous n’avons pas de gros moyens. Nous n’avons pas non plus de salariés, je crois. La plupart d’entre nous avons d’autres fonctions ailleurs ».

Près de 30 000 euros de subventions publiques du ministère pour une association dont la coordinatrice ne sait même pas si le collectif emploie des salariés, on peut légitimement se demander si le contrôle de l’utilisation de l’argent public n’est pas défaillant en l’espèce – sauf évidement à faire la preuve d’actions par un rapport d’activité qui serait rendu public.

  • En octobre 2008, suite à la médiatisation du collectif alors que tous les médias constataient qu’il s’agit d’une « coquille vide » proche de l’UMP, une pétition fut lancée adressée à « tous les Afriricains [sic] d’Afrique et de la diaspora et à tous les français d’origine étrangère » proclamant son soutien au collectif contre « la campagne de lynchage médiatique » et appelant au témoignage de son action en faveur des étrangers. Le résultat de ce « soutien massif au collectif Respect » fut le recueil de… 3 signatures.

C’est dire l’adhésion dans la communauté africaine de ce collectif de la françafric (source HNS-infos).

  • Information LDH Toulon: le Collectif a été déclaré à la préfecture de police le 9 septembre 2002 avec pour objet la « réhabilitation du concept de respect sous toutes ses formes et [la] lutte contre toutes les violences, physiques, morales ou autres. » Dès le 28 août 2008, c’est-à-dire dans les jours où le premier appel d’offres a été publié au JOUE et 6 jours après le décret du 22 août 2008, le collectif “Respect” avait modifié sa déclaration auprès de la préfecture de police :

No d’annonce : 1420
Paru le : 27/09/2008

Association : COLLECTIF RESPECT.
N° de parution : 20080039
Département (Région) : Paris (Île-de-France)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture de police.
Type d’annonce : ASSOCIATION/MODIFICATION

Déclaration à la préfecture de police. COLLECTIF RESPECT.
Nouvel objet : informer les étrangers, les aider à exercer leurs droits ainsi que défense et toute promotion du concept de respect sous toutes ses formes. Siège social : 5, rue Tardieu, 75018 Paris. Transféré ; nouvelle adresse : 10, rue de Bizerte, 75017 Paris. Date de la déclaration : 28 août 2008.

Voici la déclaration de l’association publiée au Journal officiel du 5 octobre 2002 avec le N° d’annonce : 1686.

Association : COLLECTIF RESPECT.
N° de parution : 20020040
Département (Région) : Paris (Île-de-France)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture de police.
Type d’annonce : ASSOCIATION/CREATION

Déclaration à la préfecture de police. COLLECTIF RESPECT.
Objet : réhabilitation du concept de respect sous toutes ses formes et lutte contre toutes les violences, physiques, morales ou autres. Siège social : 11, rue André-Messager, 75018 Paris.
Date de la déclaration : 9 septembre 2002)


  • Subventions perçues par le collectif Respect au plan national:

En 2003 [en PDF ]

  • Actions en faveur des droits de l’homme et du développement de la citoyenneté (Chap 37-06) : 30 000 €
  • Interventions en faveur des droits des femmes (Chapitre : 43-02 ) : 5 000 €
  • Action sociale, culturelle et de coopération régionale (Chapitre : 46-94) : 5 000 €
  • Interventions en faveur du commerce, de l’artisanat et des services (Chapitre : 44-03) : 5 000 €

En 2004 [en PDF ]

  • Actions en faveur des droits de l’homme et du développement de la citoyenneté (Chap 37-06) : 30 000 €
  • Maryse Lechesne explique en octobre 2008 à Médiapart : « Quand on a vu l’appel d’offres, on s’est dit : pourquoi pas nous ? J’ai demandé au ministère de l’immigration de visiter des CRA pour voir l’ambiance, le contexte. », indique-t-elle.

La Cimade confirme en effet avoir découvert ce collectif à l’occasion de visites de CRA à l’automne 2008.

Mais comment a-t-il été possible de modifier les statuts au moment de la publication de l’appel d’offres si le terrain n’avait pas été préparé à l’avance?

  • Le préfet d’Indre-et-Loire aurait confié en 2006 au collectif “Respect” la mission d’inciter les étrangers faisant l’objet d’une mesure d’éloignement, notamment les déboutés du droit d’asile en CADA, à solliciter l’aide au retour volontaire. D’après des témoignages d’associatifs, le bilan a été plus que médiocre et les familles de sans-papiers étaient inquiètes de ces personnes se présentant à leur domicile.

En 2007 le Collectif “Respect” aurait aussi été chargé d’une enquête diligentée par le Comité interministériel de contrôle de l’immigration sur la mise en oeuvre de l’ARV en Ile de France.

Rappelons que le secrétaire général du CICI est Patrick Stéfanini qui affirme constamment aux médias” ne pas connaître” le collectif.

(CPDH est preneur de tout témoignage sur l’(més-)action du collectif sur l’ARV).

Le chargé de Com Didier Mouliom après avoir travaillé pour la pharmacie francophone  a fondé un’agence de com One quality of live

sise 9 villa Pierre Ginier 75018 paris au même endroit qu’une agence de photos de mariage  forever amours (dont le numéro et le mail est celui de didier Mouliom)

le secrétariat

01 48 40 59 29 correspond à Bey Immobilier 161 rue de Paris 93000 Bobigny (photo sur street view

Tél: 01 48 40 59 29)

— —

Sources:

——

Sur l’attribution des lots:

“Quelles poursuites judiciaires avez-vous engagées contre le décret ?

Avec dix autres associations, nous avons attaqué le décret du 22 août 2008 réformant l’intervention associative dans les centres de rétention administrative. Si le Conseil d’Etat nous donne raison, le 15 mai, l’appel d’offres sera annulé

[CPDH: c’est inexact. D’une part, compte tenu de l’ordonnance rendue en référé suspension par le président Stirn le décret ne sera pas annulé au fond et d’autre part il existe dans le marché public une clause prévoyant l’évolution de la réglementation en cours d’exécution du contrat].

La Cimade a aussi engagé un référé précontractuel devant le tribunal administratif de Paris. Il s’agit d’une procédure qui vise à contester l’appel d’offres, sa logique, ses principes, et à obtenir qu’avant la signature des contrats avec les associations, le tribunal administratif puisse en sanctionner les irrégularités. Nous repartirions donc de zéro. (…)

“Comment les cinq autres associations ont-elles été choisies ?

L’un des critères de notation a résidé dans la compréhension des enjeux de la mission. Or, la Cimade, qui œuvre depuis vingt-cinq ans dans les centres de rétention, a obtenu les notes les plus basses. Par ailleurs, c’est une association inconnue de tous, le Collectif respect, qui a été retenue pour intervenir dans les centres d’outre-mer, en Guyane, à la Réunion et en Guadeloupe, où sont réalisées la majorité des reconduites à la frontière et où l’on observe de graves atteintes aux droits de l’homme. Le ministère de l’immigration, dont l’intérêt est de procéder à un maximum d’expulsions, a donc choisi les associations ayant le discours le moins critique et défendant le moins efficacement les droits des étrangers. Le rôle de contre-pouvoir des associations et les garanties juridiques dont font l’objet les étrangers sont considérés par l’administration comme des obstacles aux reconduites à la frontière.”

la Cimade, seule intervenante jusqu’alors dans les centres, a en effet décidé de déposer ce qu’on appelle un recours en référé “pré-contractuel” auprès du tribunal administratif de Paris.

L’association conteste l’ensemble de la procédure d’appel d’offre qui a conduit le ministère à éclater la mission entre plusieurs prestataires, en répartissant en huit lots la trentaine de centres répartis à travers la France. (…)

“L’objectif poursuivi par le gouvernement se lit, pour la Cimade, dans “la mascarade” de la notation à laquelle celui-ci a procédé pour sélectionner les prestataires. Ayant reçu un courrier de réponse du ministère pour les seuls lots pour lesquels elle n’a pas été sélectionnée, l’organisation se dit pour le moins surprise par les notes qui lui ont été attribuées sur les différents critères retenus dans l’appel d’offre, et notamment sur la “compréhension des enjeux et engagement de service”.

Pour les centres de Lille, Metz et Geispolsheim, près de Strasbourg (lot 2) par exemple, la Cimade se voit attribuer pour ce critère 18, tandis que l’Ordre de Malte, retenu pour y intervenir, obtient 21. Au final toutefois, sur l’ensemble des critères, seule un demi-point sépare les deux associations. Sur les lots 3 (CRA de Lyon, Marseille et Nice) et 7 (CRA de Palaiseau, Plaisir, Coquelles et Rouen-Oissel), la Cimade se voit distancer respectivement de deux points par Forum réfugié et d’un demi-point par France Terre d’asile, ayant là encore moins bien compris les enjeux. Mais c’est pour les centres d’outre-mer (lot 5) que la Cimade a, selon le ministère, le moins bien saisi les enjeux (12,5), le prestataire retenu, le Collectif Respect obtenant, lui, 18. Mercredi 15 avril, une trentaine d’associations ont d’ailleurs dénoncé dans un communiqué, cette attibution au Collectif Respect, association jusqu’alors inconnue des principaux acteurs de la défense des droits des étrangers.”

—-

  • voir les notations du ministère dans les lettres adressées par le ministère à la Cimade dans cette revue de presse 

Partager ce Combat pour les droits de l’homme

10 avril 2009 Publié Ministère de l’Immigration, Marché public, Rétention administrative, Collectif Respect | Lien permanent | Alerter


Mais pourquoi cela fait moins de bruit qu’Hadopi ? je veux dire…SES obligés Besson les soigne!

http://immigration.blogs.liberation.fr/coroller/2009/06/collectif-respect-le-retour.html

Collectif respect, le retour? En toute discrétion, cette association a été habilitée  par Eric Besson ( à "visiter les zones d’attente" où sont retenus les étrangers non autorisés à entrer sur le territoire français,

 

 comme le révèle sur son blog, Serge Slama, juriste et militant du Groupe d’information et de soutien des étrangers (Gisti).

Ce faux nez de l’UMP auquel le ministre de l’Immigration voulait confier la charge d’assister les étrangers dans les centres de rétention d’Outre-Mer en a été empêché par le tribunal administratif. Dans son ordonnance, le juge avait estimé que le Collectif Respect n’avait pas les "capacités techniques, professionnelles et financières" pour assumer cette mission.

Le ministère de l’Immigration lui a visiblement trouvé un autre fromage. 

Les centres de rétention et les zones d’attente accueillent deux catégories différentes d’étrangers en situation irrégulière. Les premiers se trouvent sur le territoire français où ils ont réussi à pénétrer ou à se maintenir, et y ont été interpellés. Les seconds ont été arrêtés à la descente de l’avion ou du bateau, avant d’avoir pu mettre le pied en France.

Une autre association, l’Ordre de Malte, fait aussi son entrée en zone d’attente. Egalement sélectionnée par Besson pour assister les étrangers dans les centres de rétention, elle n’a pas fait l’objet des mêmes critiques de la part du tribunal administratif.

Pour Serge Slama, cette fleur faite au Collectif Respect, et à l’Ordre de Malte, par le ministère de l’Immigration cache forcément des arrière-pensées.

L’explication est à chercher, selon lui, dans la bataille qui oppose depuis des mois, Besson à la Cimade, dans l’affaire des centres de rétention.

Depuis vingt-cinq ans, la Cimade y assurait, seule, la défense des étrangers. Sa liberté de parole, et ses critiques contre la situation dans ces lieux, agaçaient en haut lieu. Brice Hortefeux, le prédécesseur de Besson au ministère de l’Immigration, a donc décidé d’y faire entrer d’autres associations, dont le Collectif Respect et l’Ordre de Malte. Diviser pour régner, la techniques est connue. Mais, problème, le Collectif Respect a été jugé incompétent, ce qui est un camouflet pour Besson.

En zone d’attente, la situation est un peu différente. Treize associations y interviennent, dont l’Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers (Anafé). Or, cette dernière agace aussi. Besson a très mal pris son rapport très critique sur la situation à Roissy.

De là à penser que le ministre de l’Immigration veut la peau de l’Anafé, et a habilité, dans ce but, le Collectif Respect et l’Ordre de Malte, il n’y a qu’un pas. Que Serge Slama franchit: "en admettant de telles associations dans la liste des personnes morales habilitées, par ailleurs candidates au marché de la rétention (…), on construit progressivement à leur égard une légitimité et une crédibilité en la matière au cas où…" En clair, le jour où l’Anafé sera virée, le Collectif Respect  aura acquis une certaine expérience, et aucun juge ne pourra, comme dans le cas des centres de rétention, mettre en doute sa compétence.

Dans la majorité des affaires de familles expulsées, notamment celle qui viennent de pays de l’ex-URSS and co, il y a un point commun : la remarquable réussite scolaire d’enfants qui, arrivés bien après les enfants « de souche », les ont souvent dépassés.

Et je crois bien que c’est là le vrai motif, inavoué, de leur expulsion par les sbires des princes qui nous gouvernent (dis Besson, pourquoi tu tousses ?) : voilà des enfants dont la vie a commencé sous le signe de la prise de risque, du refus de la résignation, et qui mettent toute leur intelligence et tout l’amour de leurs parents dans un combat pour un plus tard plus digne.

Enfants qui vont devenir adultes, et se montrer de dangereux rivaux pour les petits des princes, nés avec une cuiller d’argent qui leur ferme la bouche, élevés par les bonnes, coucounés dans les meilleures écoles (pour ne pas décrocher le moindre diploume : voir le Prince Jean du Scooter Maudit).

Donc, dehors les gosses des autres.

 Donner compétence dans les zones d’attente à une assoc’ dont sont mises en doute les compétences, voilà qui situe bien l’estime qu’a pour les immigrés ce bon Bessondegauche, si, si.

La justice, dans ce cas, remonte dans mon estime. C’est sur, cela fera moins de bruit que pour la loi hadopi mais ça fait du bien quand même.