Entre rire et larme…"Battons-nous. Cherchons le beau, le vrai. Ayons enfin le courage des larmes. Et révérons la vie. Théodore Monod"

À propos

Une idole se meurt

Une autre prend sa place

Tu as perdu la face

Et soldé ton destin

Car la gloire est frivole

Et quand on la croit nôtre

Elle s’offre à un autre

Et il ne reste rien…

(Le Toréador-Charles Aznavour

Je veux être Anésidora pour de nouveau ouvrir ma boîte, y faire rentrer tous les maux que j’avais laissé échapper et libérer l’Espérance…

A force de tout voir l’on finit par tout supporter

A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer

A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter

A force de tout accepter l’on finit par tout approuver

 Et une fois l’habitude établie, l’état de servitude ne se perçoit même plus

Il meurt lentement celui  qui devient esclave de l’habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à porter une nouvelle couleur
Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement celui qui fait de la télévision son guide

Il meurt lentement celui qui évite la passion
celui qui préfère le noir au blanc, les points sur les “i” à un tourbillon d’émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les cœurs blessés.

Il meurt lentement celui qui ne change pas de cap
lorsqu’il est malheureux au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n’a fui les conseils sensés.

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement celui qui passe ses jours
à se plaindre de sa mauvaise fortune ou de la pluie incessante.

Il évite la mort celui qui se rappelle qu’être vivant requiert un effort bien plus important que le simple fait de respirer.

Discours de Pablo Neruda – Prix Nobel de littérature 1971

« On s’accorde à reconnaître qu’un pays est d’autant plus évolué que les lois qui empêchent le misérable d’être trop misérable et le puissant trop puissant y sont plus sages et efficaces » Primo LEVI  « Si c’est un Homme »

Publicités

2 Réponses

  1. Scarlett si possible

    Bien qu’avec des mots d’Autres, une page « A propos qui donne un aperçu, même plus d’EvaNaissance. Cette vidéo est sublime retrouver ici Claudio Monteverdi, Jordi Savall et cette voix qui nous transporte si loin…
    beaucoup d’émotions ** merci

    11 novembre 2011 à 16 h 30 min

  2. Merci Scarlett si possible de ce passage ici.
    Je n’ajoute rien puisque nous sommes en accord sur le ressenti
    Une Scarlett si possible qui fait un passage chez une Scarlett sans Rhett !
    Quelle coïncidence

    11 novembre 2011 à 16 h 41 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s