Entre rire et larme…"Battons-nous. Cherchons le beau, le vrai. Ayons enfin le courage des larmes. Et révérons la vie. Théodore Monod"

Je me demande comment se prénommait la femme de Noé…je veux dire…

…en ce jour anniversaire de la naissance de son si célèbre mari…si!si!  Une très ancienne encyclopédie, de la vraie Vie qu’elle est vraie, de celles dont on tourne les pages, en faisant un peu de bruit pour montrer qu’on est érudite, de celles des si attrayantes et  atypiques boutiques

 
sentant bon le mystère et la connaissance, de celles  des Libraires qui, nous connaissant, nous conseillent, nous font partager leurs coups de cœurs, prennent le temps de refaire le monde des Écrivains avec vous, nous l’enseigne.

Une brume conquérante…Une pluie dense, ininterrompue… Son Arche serait la bienvenue. 

Le temps…Du temps…

Du temps…luxe suprême quoi qu’il en soit.

Une brume conquérante…Une pluie dense ininterrompue…


De liens en liens, mais pas tant que cela, des retours, des départs, des nouvelles pas toujours bien turquoises…rien de surprenant, vieux souvenirs des familles de rêve dans les livres comme dans les films et choc brutal de la réalité forcément plus abrupte.

Une brume conquérante…Une pluie dense ininterrompue…

Une société qui se dessine dont vous avez peur…vous n’aimez pas les meutes, vous ne comprenez pas la vengeance, et moins encore la tranquille assurance de ceux qui jugent sans savoir ni chercher à comprendre.

Une brume conquérante…Une pluie dense ininterrompue…

Sale ambiance un peu trop souvent, un peu trop régulièrement. Des jugements à l’emporte-pièce. Des cris de haine qui ne prennent plus la peine de se déguiser. Des justiciers en puissance…Un automne plus du tout poétique…

Une brume conquérante…Une pluie dense ininterrompue…

Du temps…pour rester une incorrigible optimiste lorsqu’il s’agit de l’humanité.

Du temps…pour continuer à croire que les promesses ne devraient pas s’éteindre.

Du temps…pour trouver au jour le jour tellement de lumières, de sourires, de merveilles entrevues, de partages si généreux entre inconnus (ou pas) ayant en commun seulement les mêmes difficultés, les mêmes joies, les mêmes engagements, les mêmes passions, de belles rencontres du quotidien, de petits plaisirs sans prix, de bonheurs palpables…

Du temps…pour une nouvelle ère peut-être. Juste en paix.

Du temps…pour se mettre à distance…

Du temps…pour quelques réflexions sans importance d’un jour de tempête sous un crâne…

Du temps…pour quelques digressions dérisoires…

Du temps…pour cet humour libérateur…

Du temps…pour continuer à se poser des questions existentielles et capitales comme celle-ci :

Je me demande comment se prénommait la femme de Noé ?

Une célèbre Encyclopédie virtuelle de renom, de pas la vraie Vie, sans petites boutiques, qui pourtant battrait de l’aile !oups! Je veux dire dont les feuilles ne prolifèrent pas/plus, nous prévient son créateur ;  nous informe : La Genèse ne donne pas le nom de la femme de Noé. Le Livre des Jubilés l’appelle Emzara, des écrits apocryphes chrétiens l’identifient à Haykêl, descendante d’Hénoch, des midrashim (la Genèse Rabba et le Sefer haYashar) à Naamah, fille de Lamech et de Tsillah (pour le premier), fille d’Hénoch, l’arrière-grand-père de Noé (pour le second)

 Noé a vécu environ 950 ans 

Et personne ne connaît le prénom de son épouse

En ce jour anniversaire de sa naissance (6 novembre 2948 avant Jésus Christ) . Celle de Noé !Voyons! Pas celle de son épouse. Ça tout le monde s’en contrefiche autant qu’un sac de riz tombant en Chine !

 Tristan, tu le sais, Toi ?

Vous le savez, Vous ?

 S’il vous plaît, dites-moi…qu’enfin je sache!

 Du temps…si vous en avez pour cliquer…cette histoire pas historique :  http://www.cheztom.com/humour-l-arche-de-noe-dieu-administration-humour273_11.html

 
Une brume conquérante…Une pluie dense, ininterrompue…

Un temps que j’aime


Publicités

13 Réponses

  1. Merci d’avoir repris la plume Eva je me suis régalée . Pour ta question pas de réponse non, je pense que la pauvre n’est pas passée à la postérité éclipsée par la trop grande notoriété de son sauveur de mari . Tempête sous un crâne dis tu , j’aime quand elle se libère elle donne en partage une énergie formidable. Que dire de la musique si ce n’est que conjuguée avec l’image et les mots elle m’emmène bien au delà de mon mont St Quentin voisin , qu’elle nappe cette atmosphère délétère qui s’installe progressivement dans notre environnement .
    Que n’ai je vu comme violences inutiles dans la répression de justes demandes , comme souffrances grandissant dans l’ignorance et le mépris de certains dirigeants . Heureusement oui il y a le temps qui bonifie les solides attachements aux valeurs humanistes .
    Merci pour l’humour libérateur le lien est génial .
    Bonne soirée Eva et merci pour le partage
    Bisous

    7 novembre 2011 à 18 h 21 min

    • Quelle audace, quel cran Jazzy!! Venir jusqu’ici avec un pied en petite décadence physique! Toute la France traversée en diagonale.Contre vents et marées (ici c’est le cas de le dire :)) ).
      Il est vrai que je suis amoureuse, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, que nenni pour pas du tout, de Armand Amar. je veux dire de sa musique. Ses musiques. Depuis bien plus longtemps que je ne le savais! Combien de fois ne me suis-je posé la question « de qui est cette BO » en allant voir un film. N’arrivant jamais à retenir son nom une fois sortie de la salle de ciné!!
      Ton Mont St Quentin est cher et chaud à mes souvenirs d’enfance, de jeunesse…
      kiso kisos

      8 novembre 2011 à 22 h 06 min

  2. On ne pourra pas dire que le père Noé (pas Noël hein lui est éternel) n’a pas eu de temps lui …950 ans !!!!

    Belle journée à toi

    8 novembre 2011 à 9 h 33 min

    • OUi et selon les historiens il n’a pas été toujours un sage!! Comme quoi!! profitons de la Vie autant que nous le pouvons.

      jolie fin de soirée

      8 novembre 2011 à 22 h 11 min

  3. Aurore & Owen

    EVA !! le retour!! mais non nous ne pensons pas Alien 🙂 Je crois qu’il n’y a que toi pour se poser une telle question! Quant-à la réponse, bernique et corne de bois, telle soeur Anne je ne vois rien à l’horizon. Owen me demande si tu t’es mise à fumer ? Nous plaisantons bien évidemment. Nous avons tout aimé. Tes mots, tes images/photos, le sens donné, la musique et la vidéo l’accompagnant. Tu nous avais caché cet amour pour ce Monsieur…heu l’amour de sa musique. j’entends rire Owen qui a suivi ton lien! j’suis jalouse; Alors vais faire de même.
    A très vite ici ou ailleurs. kiss kiss

    9 novembre 2011 à 15 h 45 min

  4. Aurore…Toi ici!! de si loin…! parce qu’enfin encore à l’autre bout du monde! snifffff non suis heureuse pour vous tu le sais bien. Et puis dans quelques jours votre retour dans ce si beau pays qui tourne trè, très, mais alors très rond!!
    Comment ça il n’y a que moi!!
    M’enfin, tout de même, tout ce travail accompli, cette si longue vie à être aux petits soins pour ce grand homme sauveur de l’humanité, accepter cette ménagerie, trimer sous le lourd fardeau de toutes ces tâches, lui faire de beaux enfants, des garçons n’est-ce-pas, paceque les filles que nenni, et ON ne connaît m^me pas son prénom!!! LEURS fils seraient à l’origine de l’ensemble des peuples de la Terre. Et on ne connaît m^me pas le prénom de leur mère ?!?
    ON (les savants de renom) nous dit que nous sommes tous et toutes les descendants et descendantes de Noè et de son épouse. Et on ne connaît m^me pas son prénom !?!
    Et on s’étonne au xxième siècle que La femme soit encore l’inégale de l’homme, qu’elle doive toujours perdre son identité en se laissant passer la bague au doigt, devenir Madame DupontLajoie Gérad-Marcel et ne plus exister en tant que Mademoiselle Pénélope DuValsansretour.
    Quels combats!! pour celles qui comme môâ, moi qui ai toujours exigé de garder MON NOM, notamment avec les administrations, et que dire du regard des « gens », etc.etc. N’oublie pas Noé aurait vécu en 2948 AVANT JC. Donc 4959 ans, au moins, qu’ils nous ont sectionné nos deux ailes!! Comment veux-tu que nous volions de nos propres…!! :))
    oups! mon balai, j’me sauve
    kisos kisos ❤ ❤

    11 novembre 2011 à 14 h 15 min

  5. Carole Lombard l'ange profane

    En effet, Eva, en lisant le titre je pensais un billet…féministe!! 🙂 je sais combien tu n’aimes pas ce mot!! Pour moi, il l’est tout de même! aussi.

    Tes mots se lisent en émotion
    J’ai bien aimé, en souriant, Noé et l’administration, pour résumer :))
    cette vidéo, avec un choix de musique, d’images, est très prenant. En l’écoutant à nouveau je relis…Du temps…
    Je n’a,i pas plus que quiconque, de réponse pour ce sacré Prénom!
    Tu crois qu’un jour, enfin! nous saurons. Préviens-nous.

    A mercredi matin, je te rejoins à La Comédie. Tu auras lu le Canard enchaîné et tu me conteras leurs nouvelles. Nous deviserons, papoterons, jaspinerons. Pas que les hommes qui refont le monde le matin à la machine à café!! wrraaffff Georges et Emmanuelle ne vont pas être contents. La Comédie est autre chose qu’une machine à café!!

    Love ! Love !

    13 novembre 2011 à 16 h 50 min

    • M’enfin Carole tu divulgues un grand secret de ma vie ! 🙂
      Pour le prénom je pense que c’est fichu! mai non pas le châle ! nous ne saurons jamais !
      En effet j’ai hésité d’écrire uniquement « féministe »! mais bon, j’ai écrit ce que je ressentais à ce moment là.

      Alors à demain matin. Que nous refaisions ce monde qui tourne si rond. Mettons-lui la tête au carré (coucou Mathieu Vidard)

      Ton Irremplaçable va venir avec Toi ? Ou nous resterons entres Filles ?

      J’adore Love ! Love !

      15 novembre 2011 à 20 h 46 min

  6. Rolland de Roncevaux

    Hello petite sœur de cœur, tu as repris le chemin de « scarlettsansrhett », de « j’aime celui qui rêve l’impossible ». Mon Inégalable m’a prévenu!

    J’aime ta page, tes mots, tour à tour, émouvants, drôles, révoltés, nostalgiques, interrogatifs, rebelles, intimes, historiques…

    A ta grande et primordiale question, je ne connais pas la réponse!! :/

    j’écoute et regarde pour la troisième fois cette vidéo. Terriblement belle. Qu’elle m’emmène loin.

    Petite soeur merci de ce partage qui est comme ton coeur

    .Ne te cache pas. Ne rougis pas. Ne dis pas non. Nous t’aimons.

    24 novembre 2011 à 11 h 49 min

    • Merci Rolland de ton passage, de tes pensées, de tes mots ici…et ailleurs !

      Moi aussi je vous aime MES Irremplaçable et Inégalable !! 🙂

      Tu vois j’y arrive à l’écrire

      Douce nuit à vous deux…A très vite

      Du coeur des kisos

      30 novembre 2011 à 23 h 37 min

  7. Coucou Eva je te remercie beaucoup pour les histoires à la manière de , c’est succulent . Pour la petite histoire la fac se trouvait un peu trop loin à pied , en effet j’habitais presqu’en haut de l’avenue de la libération et la fac était l’amphi Parisot rue du lionnois , à cette époque le maire de Nancy était un de mes professeurs , souvenirs souvenirs ..
    Pour le blog je vais d’envoyer des explications par mail .
    Bonne journée
    Bisous

    28 novembre 2011 à 13 h 38 min

    • Chère Jazzy Jazz….j’aimais bien ce (ton) pseudo…alors je continue à te nommer ainsi, sauf si cela t’ennuie!

      j’ai bien reçu ton message et tes explications. Super. Merci. vraiment.

      j’espère pouvoir en faire bon et utile usage !

      Suis allée voir, pour « souvenirs souvenirs aussi »…sur google les rues que tu me cites. Nostalgie…mais comme j’aime la nostalgie !

      kisos

      30 novembre 2011 à 23 h 42 min

  8. Ava

    Le nom de la femme de Noë… c’est drôle, je ne me suis jamais posé la question.
    Mais vivre 950 ans, est-ce vraiment un cadeau ?

    20 mai 2012 à 23 h 47 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s