Entre rire et larme…"Battons-nous. Cherchons le beau, le vrai. Ayons enfin le courage des larmes. Et révérons la vie. Théodore Monod"

3h20…comme une petite insomnie…je veux dire…j’aime la nuit…et Debussy « Clair de Lune »…

 

La hauteur nous attire, mais non les degrés qui y mènent ;

Les yeux fixés sur la lune, nous cheminons volontiers dans la plaine.

Johan Wolfang von Goethe

Ballade à la lune 

 

C’était, dans la nuit brune,

Sur un clocher jauni,

La lune,

Comme un point sur un « i ».

 

Lune, quel esprit sombre

Promène au bout d’un fil,

Dans l’ombre,

Ta face et ton profil ?

 

Es-tu l’œil du ciel borgne ?

Quel chérubin cafard

Nous lorgne

Sous ton masque blafard ?

 

Est-ce un ver qui te ronge

Quand ton disque noirci

S’allonge

En croissant rétréci ?

 

Es-tu, je t’en soupçonne,

Le vieux cadran de fer

Qui sonne

L’heure aux damnés d’enfer ?

 

Sur ton front qui voyage,

Ce soir ont-ils compté

Quel âge

A leur éternité ?

 

Qui t’avait éborgnée

L’autre nuit ? T’étais-tu

Cognée

Contre un arbre pointu ?

 

Car tu vins, pâle et morne,

Coller sur mes carreaux

Ta corne,

A travers les barreaux.

 

Lune, en notre mémoire,

De tes belles amours

L’histoire

T’embellira toujours.

 

Et toujours rajeunie,

Tu seras du passant

Bénie,

Pleine lune ou croissant.

 

Et qu’il vente ou qu’il neige,

Moi-même, chaque soir,

Que fais-je,

Venant ici m’asseoir ?

 

Je viens voir à la brune,

Sur le clocher jauni

La lune

Comme un point sur un « i ».

  

Alfred de Musset

  

Clair de lune

 

La lune était sereine et jouait sur les flots. –

La fenêtre enfin libre est ouverte à la brise,

La sultane regarde, et la mer qui se brise,

Là-bas, d’un flot d’argent brode les noirs îlots.

 

De ses doigts en vibrant s’échappe la guitare.

Elle écoute… Un bruit sourd frappe les sourds échos.

Est-ce un lourd vaisseau turc qui vient des eaux de Cos,

Battant l’archipel grec de sa rame tartare ?

 

Sont-ce des cormorans qui plongent tour à tour,

Et coupent l’eau, qui roule en perles sur leur aile ?

Est-ce un djinn qui là-haut siffle d’une voix grêle,

Et jette dans la mer les créneaux de la tour ?

 

Qui trouble ainsi les flots près du sérail des femmes ?

Ni le noir cormoran, sur la vague bercé,

Ni les pierres du mur, ni le bruit cadencé

Du lourd vaisseau, rampant sur l’onde avec des rames.

 

Ce sont des sacs pesants, d’où partent des sanglots.

On verrait, en sondant la mer qui les promène,

Se mouvoir dans leurs flancs comme une forme humaine…

La lune était sereine et jouait sur les flots.

 

Victor Hugo (1802-1885)

Clair de lune

 

Votre âme est un paysage choisi

Que vont charmant masques et bergamasques

Jouant du luth et dansant et quasi

Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur

L’amour vainqueur et la vie opportune

Ils n’ont pas l’air de croire à leur bonheur

Et leur chanson se mêle au clair de lune,

 

Au calme clair de lune triste et beau,

Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres

Et sangloter d’extase les jets d’eau,

Les grands jets d’eau sveltes parmi les marbres.

 

Paul Verlaine, Fêtes galantes

 


 

 

Publicités

7 Réponses

  1. Carole Lombard

    avec cette insomnie…ce matin tu peux quand même cogiter ?le clair de lune nous berce de son chant…et oui Debussy y est bien associé…j\’ai aimé réécouter ce morceau si beau…merci evaA très vite – Bigs bisous

    29 septembre 2009 à 10 h 43 min

  2. Eva

    oui Carole, une nuit blanche totale !!…j\’suis un peu…heu…ce Clair de Lune est un chef d\’œuvre de douceur et de tendresse et une intensité émotionnelle grande, il me semble…j\’aimebeaucoup repris en bande-son pour des films…sept ans au tibet – À bord du Darjeeling Limited – kyo Sonata et bien d\’autres – tiens à mon retour irait chercher !suis déjà partie…tu viens ?kiso

    29 septembre 2009 à 10 h 50 min

  3. Jazzy

    Eh bien dis moi une insomnie qui permet un bien beau billet ! Les poèmes que tu nous as offerts dans ce billet sont des bijoux qui pour au moins deux d\’entre eux Verlaine et Hugo me reviennent comme une ode à la récitation qui a bercé mon parcours scolaire . Que dire de ces images sinon qu\’elles sont magnifiques et qu\’elles complètent à merveille les vers de nos poètes . Quant à Debussy il fait partie de mes compositeurs préférés alors il n\’ y a pas à dire je suis ravie , merci Eva .Bisous et bonne journée .

    29 septembre 2009 à 11 h 00 min

  4. joe ailes

    ben dis donc, j\’ai l\’impression que tout le monde a mal dormi! moi, je comate en ce moment!!!!! superbe, et les poèmes et les illustrations, j\’aime le mystère de la nuit!bisous et bonne journée quand même(tu dois être crevée)joe!

    29 septembre 2009 à 11 h 18 min

  5. Le lampiste

    Merci pour ce beau billet et son contenu Eva,C\’est une bien belle façon d\’occuper ton insomnie. J\’ai moi-même assez mal dormi. Mais j\’ai préféré rester au lit à laisser vagabonder mes pensées.Bonne journée à toi.Raph.

    29 septembre 2009 à 12 h 47 min

  6. joe ailes

    je viens d\’écouter la musique, tout à l\’heure j\’avais pas eu le temps, hummm! ça yest , je suis dans ma petite bulle, je flotte j\’ai plus les pieds sur terre, merci eva!bisous de joe

    29 septembre 2009 à 13 h 33 min

  7. Loup-Blanc

    Tiens on parle de lune ici, pas étonnant d\’attirer un Loup-Blanc ;o)))Merci pour ce joli billet, bon WE, Biz @+

    2 octobre 2009 à 9 h 17 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s