Entre rire et larme…"Battons-nous. Cherchons le beau, le vrai. Ayons enfin le courage des larmes. Et révérons la vie. Théodore Monod"

Dignité

 

SOMMAIRE

La campagne

Les droits humains et la pauvreté

Les thèmes de la campagne

Actualités

 La campagne (((Exigeons la dignité))) , qui débute en même temps qu’est lancé le rapport annuel 2009 d’Amnesty International, a pour objectif de mettre un terme aux violations des droits humains qui font sombrer les gens dans la pauvreté et les y maintiennent.
Les personnes vivant dans la pauvreté sont victimes de discrimination à différents niveaux, non seulement à cause de leur situation économique, mais aussi en raison de leur genre, de leur race, de leur origine ethnique, de leur âge ou de leur sexualité.
Elles sont privées de leurs droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux.

populations des bidonvilles en Inde
(c) Maude Dorr

 Dans l’ensemble, la société civile reconnaît depuis longtemps que l’éradication de la pauvreté n’est pas une question de charité, mais de justice.
La plupart des campagnes de lutte contre la pauvreté s’appuient sur des revendications de justice sociale et économique.
Des mouvements se sont formés pour demander une réponse à la pauvreté qui tienne compte des droits humains.
De nombreuses ONG de développement, faisant campagne sur la pauvreté, utilisent et réclament une approche du développement fondée sur les droits humains. A
mnesty International cherche à compléter le travail de ces organisations, à se joindre à ceux qui essaient de faire comprendre que la pauvreté n’est pas inévitable, mais qu’elle est le résultat des décisions, des actes ou de l’inaction de divers responsables, tels que les gouvernements, les autorités locales, les acteurs économiques et les institutions nationales et internationales.

Amnesty International lance cette campagne, car, soixante ans après la proclamation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme par les dirigeants mondiaux, dans l’objectif de rendre tous les êtres humains «libres et égaux en dignité et en droits», des milliards de personnes sont toujours privées des droits et des libertés inscrits dans cette déclaration.
Les personnes qui vivent dans la pauvreté doivent être entendues, être intégrées plutôt qu’exclues, se sentir en sécurité et avoir droit à la santé, à un logement et à l’éducation.
Si nous voulons vraiment améliorer le monde d’aujourd’hui, nous devons faire en sorte que chacun, nanti ou laissé-pour-compte, puisse jouir de la liberté et de la justice.

 
Les droits humains et la pauvreté

 La place des droits humains dans la lutte contre la pauvreté

Amnesty International considère que tout effort de lutte contre la pauvreté doit comprendre un engagement des Etats à respecter les droits fondamentaux des personnes les plus démunis et à étudier la façon dont les atteintes aux droits humains engendrent de la pauvreté. Comme tous les autres programmes ou politiques gouvernementaux, ces efforts doivent respecter les normes et les obligations relatives aux droits humains.

SOMMAIRE

Droits humains et pauvreté

Le rôle des droits humains dans la lutte contre la pauvreté

La position d’Amnesty International

Droits humains et pauvreté

 Concrètement, il faudrait que les discours sur l’élimination de la pauvreté ne se contentent plus de parler de la pauvreté uniquement en termes de « besoins » ou de charité, mais aussi en termes de droits. Concernant les droits économiques, sociaux et culturels (DESC), les gouvernements ont des obligations immédiates qui doivent être respectées dans toute initiative de lutte contre la pauvreté, quels que soient les moyens disponibles. Ils doivent veiller en toute priorité à ce que l’ensemble de la population puisse jouir du minimum indispensable de chacun des droits économiques, sociaux et culturels, tels que l’accès à l’enseignement primaire gratuit et obligatoire, les soins médicaux de base et la satisfaction des besoins essentiels en termes de nourriture, de logement, d’eau potable, d’assainissement, etc. Lors de la distribution des ressources, les Etats ont le devoir de donner la priorité aux plus exclus. Cette obligation signifie que dans les efforts de lutte contre la pauvreté, il faut veiller à ce qu’une attention suffisante soit accordée aux parties de la population qui sont les plus démunies, les plus marginalisées et qui ont le plus de mal à concrétiser leurs droits.

La prise en compte des droits humains dans les efforts de lutte contre la pauvreté nécessite automatiquement une véritable obligation des acteurs responsables de rendre compte de leur action ou de leur inaction. Tout programme de lutte contre la pauvreté doit contenir les mécanismes appropriés d’obligation de rendre des comptes, avec notamment la possibilité pour les victimes de violations des droits humains d’obtenir justice et réparation.

Le rôle des droits humains dans la lutte contre la pauvreté

L’approche centrée sur les droits humains souligne l’importance du fait de favoriser la participation active et éclairée des personnes vivant dans la pauvreté, depuis la conception, la mise en œuvre, jusqu’au suivi et à l’évaluation des stratégies et des programmes de lutte contre la pauvreté. Pour cela, il faut que les personnes concernées jouissent d’une véritable liberté d’expression, de réunion, d’association et de négociation collective et qu’il existe un environnement permettant aux défenseurs des droits humains et aux organisations de la société civile de soulever les éventuelles préoccupations relatives aux efforts de lutte contre la pauvreté.

Les droits humains offrent un cadre normatif solide, ancré dans le droit international, qui rappelle et implique la nécessité d’intégrer pleinement aux efforts de réduction de la pauvreté les principes d’égalité, de non-discrimination, de non-régression et de priorité aux plus vulnérables, ainsi que la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels essentiels, l’accès à l’information, la consultation et la participation et le respect des droits civils et politiques. Le système de protection des droits humains est donc essentiel pour définir les actions que les Etats doivent mettre en place pour combattre la pauvreté.

La position d’Amnesty International

Amnesty International est convaincue que, pour combattre la pauvreté, il faut faire en sorte que les personnes concernées aient le pouvoir de revendiquer leurs droits fondamentaux. Il est indispensable de prendre en compte les droits humains dans la mesure où la croissance économique se traduit généralement par une augmentation des inégalités. Ceux qui restent en arrière n’en bénéficient pas pour des questions de genre, de race, d’âge, de langue, d’origine ethnique ou de caste, par exemple. Par conséquent, la croissance économique à elle seule ne permet pas d’éliminer la pauvreté.

Pour Amnesty International, le fait de renforcer le pouvoir des personnes dans la revendication de leurs droits, par une participation active et une obligation de réelle transparence de la part des Etats, ainsi que le fait d’inscrire les efforts d’éradication de la pauvreté dans le cadre juridique relatif aux droits humains permettront d’aboutir à des stratégies et à des résultats plus efficaces, plus durables et plus équitables en matière de lutte contre la pauvreté. Amnesty International veut dénoncer et condamner les violations des droits humains liés à la pauvreté et chercher à obtenir les changements de politiques et de pratiques nécessaires pour que les responsables aient à rendre des comptes pour ces violations, qui favorisent et aggravent la pauvreté. Amnesty International exige que les droits humains soient placés au cœur des efforts de lutte contre la pauvreté, et que les personnes les plus démunis puissent accéder à la justice, s’exprimer et agir pour elles-mêmes et pour les autres, afin de défendre leurs droits. 

 
(12/06/2009)
Villages de Ras al Ahmar et Hadidiya en Territoires occupés palestiniens
Cinq familles du hameau de Hadidiya, en Cisjordanie, sont menacées d’expulsion immédiate. Au moins 12 autres familles contestent des arrêtés d’expulsion et de démolition dans la vallée du Jourdain. Au total, plus de 150 personnes, dont de nombreux enfants, vivent sous la menace de perdre leur maison et d’être expulsées de la région
. (en savoir plus)
SIGNEZ au plus vite la lettre en ligne


© Stop the Wall Campaign
 Des maisons palestiniennes menacées en Cisjordanie occupée – 8 juin 2009
Cinq familles du hameau de Hadidiya, en Cisjordanie, sont menacées d’expulsion immédiate. Au moins 12 autres familles contestent des arrêtés d’expulsion et de démolition dans la vallée du Jourdain.
Au total, plus de 150 personnes, dont de nombreux enfants, vivent sous la menace de perdre leur maison et d’être expulsées de la région
. LIRE LA SUITE

La crise économique révèle de profonds problèmes en matière de droits humains
Communiqué du 28 mai 2009
Les manquements que les gouvernements cumulent depuis plus de soixante ans en matière de droits humains sont exacerbés par la crise économique mondiale, qui a porté sur le devant de la scène le problème de la pauvreté et des inégalités.
LIRE LA SUITE

Le G20 doit donner l’exemple et améliorer son bilan en matière de droits humains
Communiqué du  28 mai 2009
La secrétaire générale d’Amnesty International a demandé au G20, qui regroupe les principales puissances économiques du monde, de donner l’exemple en s’engageant réellement en faveur des droits humains. LIRE LA SUITE

 
LIRE "Exigeons la dignité. Droits humains = moins de pauvreté"
Index AI: ACT 35/003/2009 – 28 mai 2009
Le résumé qui suit donne au lecteur un aperçu général des buts de la campagne d’Amnesty International. Pour que soient reconnus les droits de ceux qui vivent dans des quartiers déshérités, que les femmes ne meurent plus en couches de complications qui pourraient être évitées et que les grandes entreprises respectent les droits des plus pauvres, les dirigeants du monde entier doivent ajouter l’action à la réflexion. Il faut s’attaquer aux trois obstacles qui ont jusqu’ici empêché de progresser dans cette voie : le refus de rendre des comptes, l’impossibilité de faire respecter ses droits et le manque de participation active.

aussi : http://www.alternatives-economiques.fr/la-pauvrete-en-france_fr_pub_380.html

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1162

Publicités

2 Réponses

  1. Sans LE I

    Je decouvre moi un blog , très humain!!!!!!!!militante du respect des droits de tous , a avoir une vie digne.l

    20 juin 2009 à 22 h 20 min

  2. Sans LE I

    Manque de participation de partage, de compassion.seul l\’argent compte.il y a tant a faire.amicalement

    20 juin 2009 à 22 h 29 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s